Outre Mesure groupe détendu

          En 1999,  l'intention était de réunir une ambiance acoustique plutôt jazz avec la trompette de Marc Dosière et un son électrique plus rock ou "pop" avec la guitare de Jean-Louis Morais. Très vite Alexandre Debeusscher, Olivier Verhaeghe et Charles Duytschaever les ont rejoints pour former Outre Mesure.

 

          Un répertoire qui se monte et une identité qui se façonne autour des compositions de Jean-Louis Morais font rapidement du groupe un incontournable de la scène régionale.

 

          Le style d’Outre Mesure est difficilement définissable tant il brasse et malaxe. Une écriture quasi classique, un son puissant, rock, chargé d’électricité, des improvisations tantôt jazz tantôt libres, mélodiques ou bruitistes, des formes longues qui ne sont pas sans rappeler les expérimentations les plus folles du rock progressif des années 70... rangent définitivement le groupe dans les inclassables.

 

          C’est dans des cafés-concerts tels que le Bel Ouvrage à Lille, au Festival du Printemps de la vieille bourse ou encore dans le « Jazz en ville » du Tourcoing Jazz Festival que le groupe expérimente ce répertoire.

 

          En 2001, Outre Mesure est repéré par Jazz Diffusion, organisme en charge de la promotion du Jazz dans le Nord-Pas-de-Calais, ce qui lui permet d’être programmé dans le Festival Les Improvisibles à Cambrai auprès de Jacques Mahieux, au Magic Mirror dans le Tourcoing Jazz Festival, au festival Cap Jazz à Wissant ou Aux Quatre Ecluses. Le groupe sort également du Nord de la France pour se produire en Belgique au Quai 34 à Tournai ou encore au Télégraphe à Ath. On le retrouve aussi au sein de Zoone Libre, collectif Lillois de musiciens.

 

          En 2003, Outre Mesure se pare d’un nouveau saxophoniste avec Antoine Côme qui remplace Alexandre Debeusscher et sort une démo qui sera enregistrée à la fin de cette année 2003 au Studio Ox à Lille. Suit une nouvelle série de concerts dans le nord de la France (Ô pas Sage à Saint-Omer, Le Jazz Club de Dunkerque en première partie de Louis Winsberg…) et en Belgique (le K.Fee à Mons ou Chez Zelle à Louvain la Neuve).

 

          En octobre 2005 Jérôme Roselé remplace Antoine Côme au saxophone et le groupe se lance dans la conception de son premier album. En 2008, il entre au Studio K pour enregistrer Abacadaë qui sortira en mars 2009 sur le label Great Winds de Muséarecords qui assure la distribution et la promotion du disque. S’ensuivent de nombreuses chroniques dans des magazines et webzines, des passages radio et concerts. On retrouve aussi Outre Mesure lors des vernissages du peintre Thierry Derosier et du photographe Jérôme Coppin.

 

          En 2010, la carte blanche à Outre Mesure à la Malterie (Lille) témoigne encore une fois de l’éclectisme du groupe. Ils invitent en effet Kus.b un duo électro, un quatuor de sax qui joue des compositions de Jean-Louis Morais ou un violoncelliste en la personne de Matthieu Buchaniek. En 2012, Outre Mesure collabore avec le photographe peintre Gilles Huc sur une exposition se déroulant à HEI à Lille. En 2014 le groupe est lauréat du Golden Jazz en Nord et entre en studio pour enregistrer La ligne perdue, leur deuxième album qui sortira en novembre 2015 chez Circum-Disc.

 

          Enfin, Outre Mesure, c’est du jazz ou du rock… qui vient d'être qualifié "d'expressif" par une presse spécialisée (Jazz en Nord)... et surtout un véritable projet  de groupe qui tient dans la durée et continue de progresser dans le plaisir de jouer ensemble.